Dans l'encre des rêves

Du 8 avril au 30 septembre 2022

L'installation au château de Châteaubriant

Dans son salon de lecture, Françoise de Dinan s’est assoupie en parcourant un manuscrit. Sur l’écritoire, un flacon s’est renversé : de l’encre noire s’écoule au sol doucement. Françoise de Dinan rêve …

En suivant cette encre noire, le visiteur est transporté dans une installation immersive, un monde de songes poétiques. Le parcours est peuplé d’une flore colorée, de phylactères tourbillonnants et de créatures hybrides échappés des manuscrits. Tous apparaissent puis s’estompent sur des voilages flottants, côtoyant dans les hauteurs des griffons, des dragons ou des lions ailés. Le flot d’encre inonde progressivement l’espace et déborde jusqu’à l’extérieur. Encres noires et encres de couleurs, réel et irréel, créatures et plantes : le rêve fait danser l’ensemble.

Une installation de Lucie Lom.

Copy of Watch the interview with Gildas Salaün, exhibit curator (in French)

  • © P. Pascal
    © P. Pascal
  • © P. Pascal
    © P. Pascal
  • © P. Pascal
    © P. Pascal
  • © P. Pascal
    © P. Pascal
  • © P. Pascal
    © P. Pascal

L'atelier Lucie Lom

Lucie Lom est un atelier constitué autour de Marc-Antoine Mathieu, Philippe Leduc, Élisa Fache et Isabelle Rabillon.

Philippe Leduc et Marc-Antoine Mathieu se rencontrent à l’école des Beaux-Arts d’Angers en 1979, puis sont rejoints par Élisa Fache en 2011. L’atelier Lucie Lom décline leurs expériences et sensibilités en graphisme, en scénographie et leurs idées pour métamorphoser l’espace urbain.

Depuis 1984, sous le nom de Lucie Lom, ils signent des expositions qui se distinguent par leur caractère poétique et théâtralisé. Le Centre Pompidou, l’UNESCO, la Cité des sciences, le musée de l’air et de l’espace du Bourget, le musée de la carte d’Issy-les-Moulineaux, le musée de Bastia, la Cité Internationale de la Bande dessinée et de l’Image d’Angoulême leur ont récemment confié des expositions portant sur l’art, l’esthétique, les sciences ou l’histoire.

Ils sont aussi auteurs de scénographies urbaines : Manchester, Saintes, Tourcoing, Katowice (Pologne), Nantes, Les Auto fossiles pour les Accroche-coeurs d’Angers, Les Rêveurs à Angers, La Forêt suspendue pour Lille 2004, Les Invites à Villeurbanne en 2011… Les lieux métamorphosés se vivent comme chacun l’entend, bousculés dans leur perception habituelle, ils deviennent porteurs d’histoires et de poésie. Réceptifs à la sensibilité des passants et à la richesse des références culturelles, ils proposent dans un territoire libre de toute attente des propositions artistiques ouvertes à tous.

«Nous avons fait pousser une forêt translucide dans une église, transformé la grande halle de la Villette en une dune qu’éclairent trois lunes, un théâtre en une gare abandonnée… Nous avons suspendu une forêt aux nuages, fait émerger du bitume des voitures anciennes, amarré des jonques et des chalutiers aux balcons angevins, et décollé comme un papier peint la façade d’un hôtel Renaissance. Ces métamorphoses qui bousculent l’espace public sont des invitations aux diverses sensibilités des passants, à la variété des références culturelles, à la curiosité de tous ; c’est pour tous un rêve éveillé»

Concernant le projet Dans l'encre des rêves

Nous avons été séduits il y a un an par la découverte du château de Chateaubriant : son histoire et l’architecture qui en témoigne, la personne de Françoise de Dinan, ses collections de manuscrits aux images surprenantes. Dès lors, l’installation que nous proposons pour la salle des gardes s’est nourrie d’anges et de démons, de figures médiévales et bibliques, de végétaux aux couleurs que le temps n’a pas altérées, et de somptueuses pages manuscrites qu’ornent de fulgurantes lettrines. À notre tour de séduire le public : Nous l’embarquons dans les rêves de Françoise de Dinan, rêves que peuplent toutes les images que ses lectures ont croisé. Nous l’invitons à une promenade dans les méandres de l’imaginaire : on s’aventure sur des coulées d’encre où se reflète une hermine argentée, en s’égarant entre des voilages on rencontre des oiseaux scintillants, d’étonnantes créatures colorées, la figure d’un géant que le corps constellé d’étoiles nous rend attachant…

Infos pratiques

Opening hours: 

  • Du mardi au dimanche
  • 10h30 à 13h / 14h à 18h

Rates: 

  • Tout public
  • Entrée, visites et ateliers "flash" gratuits
  • Ateliers familles : 3€ par participant

Contacts and booking: 

Château de Châteaubriant

Place Charles de Gaulle
44110 Châteaubriant

02 40 28 20 20

Contact by mail

L’équipe de médiation vous propose un voyage dans une bibliothèque de la fin du Moyen Âge. En effet, Françoise de Dinan (1436-1499), baronne de Châteaubriant, devient la préceptrice d’Anne de Bretagne (1477-1514) puisqu’elle était reconnue pour ses savoirs et sa grande culture. L’évocation de sa bibliothèque est l’occasion de présenter plusieurs livres manuscrits et imprimés provenant des riches collections de la bibliothèque des Champs Libres (Rennes) et du musée Dobrée (Nantes).

  • Durée : 20 min

Le livre manuscrit ou imprimé de la fin du Moyen Âge est l’ancêtre direct du livre moderne. Grâce à plusieurs manipulations et expériences ludiques, vous en apprendrez plus sur les matériaux, la fabrication et l’organisation interne des livres médiévaux !

  • Durée : 20 min

De l'encre et une plume

Objets précieux et rares, les livres médiévaux suscitent toujours l’admiration pour leur décor mais aussi pour leur écriture. A la fin du Moyen Âge, la textura quadrata domine l’art de la calligraphie (qui vient du grec : « belle écriture ») grâce à sa clarté et sa forte présence. Elle sera amplement utilisée aux débuts de l’imprimerie. À l’aide d’une plume et d’un peu d’encre, essayez-vous à cette écriture, véritable symbole de la fin du Moyen Âge et de ses arts.

  • À partir de 6 ans
  • Durée : 1h15

En juillet et août : du mardi au dimanche à 16h

3€/participant

Associated events

Couleurs et manuscrits - Atelier d’initiation à l’enluminure

Participez à un atelier avec artisans d'art en costume de l'atelier Pigments et vermeils et découvrez la peinture aux pigments et la peinture or en réalisant la première lettre de votre prénom.

  • Durée : 2h
  • À partir de 8 ans

Samedi 23 avril / 11h et 15h

Samedi 16 juillet / 11h et 15h

3€/participant

Démonstrations de "techniques anciennes du livre"

Avec les ateliers Scriptoria Mina, Pigments et Vermeil et l'association Amagraph

  • L’ENLUMINURE / Dim. 24 avril / 10h30-13h et 14h-18h
  • L'ATELIER DU COLORISTE ENLUMINEUR / Sam. 28 mai / 11h, 11h30, 12h et 15h, 15h30, 16h,16h30 et 17h
  • LA RELIURE / Dim. 29 mai / 10h30-13h et 14h-18h
  • L’IMPRIMERIE / Sam. 18 et dim. 19 juin / 10h30-13h et 14h-18h
  • L’ENLUMINURE / Dim. 17 juillet / 10h30-13h et 14h-18h
  • L'ATELIER DU COLORISTE ENLUMINEUR / Sam. 20 août / 11h, 11h30, 12h et 15h, 15h30, 16h,16h30 et 17h
  • LA RELIURE / Dim. 21 août / 10h30-13h et 14h-18h
  • L’ENLUMINURE, LA RELIURE et L'ATELIER DU COLORISTE ENLUMINEUR / Sam. 17 et dim. 18 sept. / 10h30-13h et 14h-18h

Entrée libre et gratuite

Encres sonores

Concert dessiné - Zeï & Cie

Avec Christophe Forget, dessin, Julien Behar, saxophones, machines, fx et Christophe Decolly, basse, fx.

Voici une aventure en trio, avec d’un côté, Christophe Forget, plasticien, aux pinceaux, qui habille de noir la page blanche ; de l’autre, Julien Behar et Stéphane Decolly, le premier, saxophoniste, compositeur, officiant également aux machines ; le second, bassiste électrique, tous deux improvisateurs aimant à prolonger et augmenter la palette sonore de leurs instruments.

« Nous voulons inviter les publics à la surprise, à l'émoi, à l’interrogation ; à se laisser porter par l’univers sonore et visuel qui s’orchestre dans l’instant. Cette proposition est pleine de surprises, d’inventions et d’improvisations. C’est un jeu à trois dont la règle est la complicité »

Gardant les oreilles curieuses sur l’extérieur et sur une musique ouverte et libre, Julien Behar et Stéphane Decolly empruntent à tous les registres. Dans ce répertoire, il y a l’envie d’une musique généreuse, poétique, et surtout l’envie de captiver toutes les oreilles.

Christophe Forget est un habitué des images à la verticale et des performances. Dans ENCRE(S) SONORE(S), il emmène spectateurs et musiciens dans son univers empreint à la nature. Au rythme des traits, hachures, lignes et courbes qui se dévoilent sous son pinceau, chacun mène son voyage

« Le thème de la nature, m’a toujours fasciné, il y a quelques années j’avais commencé à peindre des forêts, des bois, avec cette idée constante de lumière, ce fût le premier jet. Quelques années plus tard après avoir abordé la gravure et plus particulièrement le monotype, le sujet végétal est revenu avec une technique différente et plus spontané. L’arbre plus particulièrement m’attire, sans doute par sa majesté, son côté immuable, et sa tranquillité apaisante. »

ENCRE(S) SONORE(S) propose une vision poétique et brute de la nature qui se dessine sous nos yeux.

  • Sam. 14 mai / 20h30 et 22h, dans le cadre de la nuit européenne des musées

  • Dim. 15 mai / 16h, 16h30, 17h et 17h30

Spectacle gratuit